L’histoire millénaire qui récidive dans nos mémoires cellulaires.

Picture of Francine Saint.Louis
Francine Saint.Louis

Autrice prolifique et visionnaire - Elle écrit ton histoire, ton livre - Sa plume transcende les mots pour donner naissance à des récits qui captivent, inspirent et transforment

« Legs de Fem »

 

L’histoire millénaire qui récidive encore dans nos mémoires cellulaires. 

 

« Je me souviens »

 

Pour se connaitre dans toute notre dimension d’être, il est impératif d’aller visiter et de faire un survol de l’histoire millénaire de toutes ces femmes dont leurs actions défiant la bravoure, la sédentarité et la solidarité et même la mort pour que notre vie d’aujourd’hui soit empreinte d’une liberté.

Je me souviens de ces Fems, et ces souvenirs font parties de nos mémoires cellulaires. Il y a des mémoires qui nous élèvent en énergies mais il y en a d’autres qui le sont moins.

Avec mes 65 ans, je sors d’une vie familiale où la religion était très présente et une époque où les parents avaient le droit de sévir leurs enfants en toute légitimité selon le gré de leurs émotions. Plusieurs femmes ont vécu ces turbulences familiales.

Étant une récidiviste dans l’âme, j’ai quitté le foyer familial à mes 13 ans où j’ai décidé d’aller vivre au couvent. Ouais, j’étais rebelle et ne m’en laissais pas imposer car je n’acceptais pas que le fait que je sois l’ainée de 5 enfants, que j’en sois responsable. C’était coutume dans les familles nombreuses que les parents peuplaient et qu’ils laissaient la responsabilité de la marmaille à leur ainée.

Toutes ces coutumes sont en voie de disparition et j’en suis fort heureuse mais n’empêche que ces années ont laissées plusieurs cicatrices auprès des femmes.

Permets-moi de te faire voyager à travers le temps, à la découverte de l’histoire millénaire des femmes – des histoires de bravoure, de résilience et de solidarité qui ont façonné le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui. Ces femmes, dont les actions ont défié la sédentarité et la mort, ont pavé la voie vers une liberté que nous savourons maintenant.

À l’âge de 65 ans, j’ai traversé des époques marquées par la religion et des structures familiales rigides où les parents avaient le droit de sévir à leur guise. Comme beaucoup de femmes de ma génération, j’ai connu les turbulences familiales et les défis qui en ont découlé.

Je suis une récidiviste dans l’âme, une rebelle qui a choisi de quitter le foyer familial à l’âge de 13 ans pour trouver refuge dans un couvent. Je refusais d’accepter le fardeau de la responsabilité qui incombait souvent aux aînés dans les familles nombreuses. C’était une coutume dépassée à laquelle je ne voulais pas me soumettre.

Aujourd’hui, je suis reconnaissante que ces coutumes soient en voie de disparition, mais je suis également consciente des cicatrices en nos mémoires cellulaires qu’elles ont laissées chez tant de femmes. Ces années ont marqué nos vies, mais elles ne nous définissent pas. Nous sommes bien plus que les limites imposées par le passé.

C’est pourquoi je t’invite à rejoindre ce voyage avec moi. À travers « Legs de Fem », nous explorerons non seulement l’histoire des femmes, mais aussi notre propre histoire. Nous découvrirons ensemble la force qui réside en nous, la puissance de notre féminité et la résilience qui nous permet de surmonter tous les défis.

Ce podcast est un espace où nous pouvons transmettre nos expériences, nos joies et nos peines. C’est un lieu de connexion, de compréhension et d’inspiration mutuelle. Ensemble, nous nous élèverons vers de nouveaux sommets, en embrassant pleinement qui nous sommes et en célébrant le chemin que nous avons parcouru.

Prends un moment pour te détendre, car je vais t’emmener dans un voyage à travers le temps, à la découverte de l’histoire millénaire des femmes québécoises. Ces histoires de bravoure, de résilience et de solidarité ont façonné notre province et continuent d’inspirer et d’élever les femmes d’aujourd’hui.

Laisse-moi te présenter quelques-unes de ces femmes remarquables qui ont marqué l’histoire du Québec de leur empreinte indélébile.

Commençons par Marguerite Bourgeoys, une figure emblématique du Québec colonial. Au 17e siècle, elle a fondé la congrégation de Notre-Dame, une communauté religieuse dédiée à l’éducation des jeunes filles et au service des plus démunis. Malgré les défis et les dangers de la colonisation, elle a persévéré dans sa mission et a contribué à façonner le caractère distinctif de la société québécoise.

Une autre figure importante de l’histoire québécoise est Marie Lacoste-Gérin-Lajoie, une pionnière du mouvement féministe au Québec. Au 19e siècle, elle a milité en faveur de l’éducation des femmes et de leur émancipation sociale et politique. Elle a fondé plusieurs organisations, dont l’Union des femmes de Montréal, et a plaidé pour le droit de vote des femmes, qui a finalement été accordé au Québec en 1940. Cela ne fait que 84 ans de cela.

Parlons aussi de Marie-Claire Kirkland-Casgrain, la première femme élue à l’Assemblée nationale du Québec en 1961. Pendant près de 15 ans, elle a été une voix forte pour les droits des femmes et des enfants, et a joué un rôle déterminant dans l’adoption de lois progressistes en matière de droit de la famille et d’égalité des sexes.

Et comment oublier le combat acharné des femmes québécoises pour l’égalité linguistique et culturelle au cours du 20e siècle ? Des femmes comme Thérèse Casgrain, qui a été à l’avant-garde du mouvement pour la promotion de la langue française et la préservation de la culture québécoise. Son engagement a contribué à renforcer l’identité collective des Québécois et à défendre leurs droits linguistiques et culturels.

Mais l’histoire des femmes québécoises ne se limite pas aux figures historiques. Elle est également marquée par d’innombrables femmes ordinaires qui ont fait des choses extraordinaires dans leur vie quotidienne. Des mères et des grands-mères qui ont élevé leurs enfants avec amour et dévouement, des travailleuses qui ont contribué à l’économie du Québec, des militantes qui ont lutté pour la justice sociale et environnementale.

Aujourd’hui, nous sommes les héritières de leur héritage, les gardiennes de leur mémoire et les bénéficiaires de leurs luttes. Leurs actions ont pavé la voie vers une société plus égalitaire et inclusive, et nous sommes redevables envers elles pour les progrès que nous avons accomplis.

Alors, célébrons ces merveilleux souvenirs aujourd’hui et honorons ces femmes extraordinaires. Continuons à nous inspirer de leur exemple et à marcher fièrement dans leurs pas. Car c’est en reconnaissant notre passé que nous pouvons mieux comprendre notre présent et façonner notre avenir.

Laisse-moi t’emmener dans un voyage à travers le temps, à la découverte des mémoires cellulaires qui habitent nos êtres et des histoires des femmes québécoises qui ont surmonté des épreuves millénaires.

Au cœur de nos souvenirs les plus profonds se trouvent des expériences éprouvantes qui remontent à des millénaires. Ces mémoires, souvent inscrites dans nos cellules, continuent de se manifester aujourd’hui sous différentes formes, comme l’auto-sabotage, le dénigrement de soi, l’attraction de la violence, le syndrôme de Cendrillon, la pauvreté, le dévouement excessif, et bien d’autres encore. Ces schémas destructeurs peuvent sembler ancrés en nous, mais nous avons le pouvoir de les reconnaître et de les transcender.

En remontant encore plus loin dans le temps, nous découvrons les millénaires d’oppression sous le joug masculin qui ont marqué l’histoire des femmes. Des génocides religieux, comme ceux qui ont brûlé et martyrisé des millions de femmes accusées de sorcellerie, aux injustices sociales et économiques qui perdurent encore aujourd’hui, les femmes ont été confrontées à des défis incommensurables au fil des siècles.

Prenons par exemple l’histoire de Marie Rollet, une des premières femmes à s’installer en Nouvelle-France au 17e siècle. Aux côtés de son mari Louis Hébert, elle a bravé les rigueurs du climat, les maladies et les attaques des autochtones pour établir une nouvelle vie dans un territoire inconnu. Son courage et sa détermination ont ouvert la voie à d’autres femmes qui ont suivi ses traces et ont contribué à la fondation de la société québécoise.

Et que dire de Marie-Anne Gaboury, une pionnière de l’Ouest canadien au 18e siècle. Après avoir suivi son mari, un trappeur et explorateur, dans ses expéditions à travers les terres sauvages du Canada, elle a réussi à survivre et à prospérer dans des conditions extrêmement difficiles. Son histoire témoigne de la résilience et de la force des femmes qui ont contribué à ouvrir de nouveaux horizons dans des environnements hostiles et inhospitaliers.

Plus près de nous, nous trouvons des femmes comme Françoise David, une militante québécoise qui a consacré sa vie à la lutte pour la justice sociale et économique. En tant que cofondatrice de Québec solidaire, elle a été une voix forte pour les droits des femmes, des travailleuses et des communautés marginalisées. Son engagement et sa détermination ont inspiré des milliers de femmes à se mobiliser pour un monde plus juste et équitable.

Ces histoires, et tant d’autres encore, nous rappellent la force, le courage et la résilience des femmes québécoises à travers les âges. Elles nous rappellent que malgré les défis et les obstacles auxquels nous sommes confrontés, nous avons toujours le pouvoir de nous lever et de nous élever pour un avenir meilleur.

Aujourd’hui, nous sommes les héritières de leur héritage, les gardiennes de leur mémoire et les porteuses de leur flambeau. En honorant leur passé et en nous inspirant de leur exemple, nous pouvons continuer à avancer sur le chemin de l’égalité, de la justice et de la liberté pour toutes les femmes, partout dans le monde.

Continuons ce voyage ensemble, continuons à célébrer et à honorer les femmes qui ont marqué l’histoire du Québec. Et souvenons-nous toujours que nous sommes plus fortes lorsque nous sommes unies.

Permets-moi de t’immerger dans un sujet profond et essentiel : « Je me souviens ».

Ce n’est pas seulement une devise sur nos plaques d’immatriculation, mais une invitation à explorer les mémoires cellulaires qui habitent nos êtres et qui ont façonné nos expériences de vie. En évoquant ces souvenirs, nous pouvons mieux comprendre les défis que nous avons rencontrés, les épreuves que nous avons surmontées et les schémas de comportement qui nous limitent encore aujourd’hui.

Nous sommes toutes porteuses de ces mémoires cellulaires, des empreintes du passé qui se manifestent à travers nos pensées, nos émotions et nos actions. Elles sont le reflet de nos ancêtres, de nos histoires familiales et de notre héritage culturel. Elles peuvent expliquer bien des expériences de vie que nous avons vécues, expérimentées ou observées chez nos consœurs.

Je me souviens des histoires de femmes québécoises qui ont été marquées par la pauvreté et l’exploitation.

Des femmes qui, pendant des siècles, n’avaient pas le droit de travailler et étaient contraintes de vivre dans des conditions de précarité extrême. Je me souviens de ces religieuses qui, sous la doctrine religieuse, étaient forcées de se déposséder de tous leurs biens au nom de la piété et de l’obéissance.

Ces mémoires millénaires ont laissé une empreinte profonde dans nos esprits et nos corps, et elles continuent de se manifester aujourd’hui sous différentes formes.

Elles peuvent nous pousser à adopter des comportements d’autosabotage, à avoir des relations dysfonctionnelles avec l’argent, ou à ressentir un sentiment de culpabilité et de honte par rapport à notre propre valeur.

Mais il y a de l’espoir, ma chère amie. Avec ce podcast, je veux te guider, t’accompagner et t’inspirer à te libérer de ces mémoires cellulaires qui te limitent.

Je veux partager avec toi les outils et les techniques qui m’ont permis de me déconditionner de ces schémas de pensée et de comportement. Je veux t’inviter à entreprendre cette aventure de guérison et de transformation, à explorer les profondeurs de ton être et à libérer tout le potentiel qui sommeille en toi.

Nous sommes ensemble dans cette démarche, ma chère amie. Nous sommes là pour nous soutenir, nous encourager et nous inspirer mutuellement sur ce chemin de réconciliation avec notre passé et d’émancipation vers un avenir plus lumineux.

Alors, es-tu prête à te joindre à moi dans cette aventure? Es-tu prête à explorer les mémoires cellulaires qui habitent ton être et à libérer tout ton potentiel? Si oui, je t’invite à écouter les prochains podcasts qui te promet un voyage passionnant vers la découverte de toi-même et la réalisation de ton plein potentiel.

En conclusion de notre voyage à travers l’histoire millénaire des femmes et des mémoires cellulaires qui habitent nos êtres, je voudrais te remercier du fond du cœur pour ta présence et ta participation. Ce fut un voyage profondément enrichissant et inspirant, et je suis reconnaissante de l’avoir partagé avec toi.

À travers ces récits et ces expériences, nous avons exploré les défis et les triomphes des femmes québécoises à travers les âges. Nous avons pris conscience des mémoires cellulaires qui nous habitent et des schémas de comportement qui nous limitent encore aujourd’hui. Mais surtout, nous avons découvert la force, la résilience et la beauté infinie qui résident en chacune de nous.

Et maintenant, je t’invite à poursuivre ce voyage avec moi dans le prochain épisode de notre podcast, « Éveil à ta Grandeur Intérieure« . Ce sera une ode à la féminité dans toute sa splendeur, une célébration des potentialités infinies de chaque femme. Nous explorerons ensemble les profondeurs de ton être, nous nous libérerons de toutes les limitations qui te retiennent et nous célèbrerons la beauté et la puissance de ta véritable essence.

Alors, ma chère amie, je t’invite à te joindre à moi dans cette aventure extraordinaire. Ensemble, nous allons éveiller notre grandeur intérieure, embrasser notre féminité avec amour et gratitude, et manifester nos rêves les plus audacieux dans le monde.

Je te donne rendez-vous au prochain épisode, où nous continuerons ce voyage ensemble, main dans la main, cœur à cœur.

Avec tout mon amour et mon soutien,

Articles très appréciés

Retour en haut